1ere partie (solo) du jeu de figurines Sellswords and Spellslingers

sellswords_n_spellslingers_cover Andrea Sfiligoi l’auteur du très bon jeu de figurines SBH (cf. ici notre dernière partie de SBH<< ) a écrit  Sellswords and Spellslingers qui permet de ressortir également les figurines MedFan en 28mm, en jouant en solo ou en coop. On retrouve les principes d’activation chers à Andrea, mais ici avec des D20. Quelques D6 sont également nécessaires.

Des cartes gèrent l’IA que l’on affronte. La surface de jeu fait 90x90cm.

Je me suis fait une partie solo ce soir (au lieu de clore 2 articles .. je sais les gars …  ;) ) J’ai posté ces mêmes photos sur boardgamegeek (une fois n’est pas coutume).

Les figurines sont principalement des Fenryll, mais il y a quelques anciennes figs aussi. J’ai imprimé les cartes ( la prochaine fois je les fait imprimer en ligne .. !)

Andrea Sfiligoi(the author of the very good SBH, see here for our last game<< wrote Sellswords and Spellslingers a solo or coop game.

It was time to me to print the cards and use my 28mm figs (mainly from Fenryll, but with other old ones).

À travers les terres désolées

Dans ce 1er scénario, c’est facile, mes hommes (5 figurines) doivent traverser du sud au nord ce coin parsemé de buissons.

Pour la narration de mes personnages, il s’avère que le seigneur de sire Devert l’a envoyé s’enquérir au village voisin d’un prêtre… Je ne fais pas durer le suspense, sire Devert n’y est pas arrivé !

For my story, sir Devert was sent  to look for a priest in the next village. I tell you.. he did not succeed.  They had to cross a place with bushes …

Tout seul (c’est un peu le principe du jeu en solo … ;)  j’ai alors utilisé des jetons sur ma feuille, pour me rappeler quels persos avaient déjà joué :

( Playing solo, I added tokens on my sheet to see who had played )

( Playing solo, I added tokens on my sheet to see who had played  Clic on picture to see it larger.)

Le courageux sire Devert, et son écuyer sire Siniy s’aventurent dans cette région

( Sir Devert and sir Siniy advanced into this area )

( Sir Devert and sir Siniy advanced into this area )

Très rapidement, le nain, nommé Lepellerin Dwarf remarque un truc qui brille, mais revient en courant :

( Soon, the dwarf named Lepellerin Dwarf saw some shining things. But he came back running fast !)

( Soon, the dwarf named Lepellerin Dwarf saw some shining things. But he came back running fast !)

Il y a eu beaucoup de combats, j’ai mal joué et j’ai eu quelques coups de malchance (comme d’hab’ ? ;) ) Les combats sont rapidement mortels. Ainsi lepellerin Dwarf succombera sous le nombre. Le cheval de sire Devert, mordu par une vipère, s’écroulera. Et ce dernier, grièvement blessé tombera au combat.

There were many fights. I played badly and got some bad dice (as usual ! ;) ). The fights were dangerous. The dwarf died while fighting many enemies. The horse of sire Devert was bitten by a viper and fall.

( Sir Devert has fallen )

( Sir Devert has fallen )

J’aurai dû mieux réfléchir et analyser davantage le scénario, mais c’est aussi ce qui fait le charme de ces premières parties !

I should have think more about the scenario.. But that’s also part of discovering and playing the first games !

J’ai frôlé le TPK !

J’ai frôlé le TPK (« Total Party Kill » quand toute l’équipe de joueurs, de D&D par exemple, est anéantie ). Mais Jeannot d’Arme, soldat fidèle de sire Devert s’en est sorti !

( It was almost a TPK. But Jeannot d'Arme survived and got out of this place ! )

( It was almost a TPK. But Jeannot d’Arme survived and got out of this place ! )

Un bon jeu, qui permet de bien jouer en solo

J’espère que les scénarios seront assez intéressants et pas trop répétitifs. ( je crois qu’une extension est sortie et en propose d’autres). Il faut imprimer les cartes.. ou acheter leur impression à la demande, car c’est ch..ant ! Les règles sont simples, comme pour tous les jeux d’Andrea, et fonctionnent bien.  Il avait choisi de partir sur des activations avec 1D20 plutôt qu’1D6 pour avoir plus de latitude dans les bonus. Ça ne me gêne pas, mais j’aime mieux les D6. Et il y a une version en français quand vous achetez le jeu (en pdf) chez ganeshagames.  SBH reste peut être plus fun car on de vrais adversaires. Mais S et S fonctionne .

A good game, I had fun and will play again. I hope the scenarios won’t be too repetitive. I saw there was an expansion.  You need to print the cards, or to use print on demand ( Now I know that I hate printing and cutting cards ;) ) The rules are easy, as usual with Andrea. I know he choose D20 instead of using D6 to activate, to get more granularity. I don’t care but it works too. ( But I like D6 ;) )  Maybe SBH is a bit more fun, because we’re playing against real people, but S & S does the job.

Il est temps de ressortir ces figs initialement achetées pour des jdr. Tiens j’ai justement un colis Fenryll qui va être livré… Coincidence ? Je ne crois pas … :)

It’s time to dust off the minis I bought for RPG. I’m also waiting for a package from Fenryll … Coincidence ? I don’t think so !  :)

Merci de m’avoir lu, et prenez soin de vous – Thank you for reading, and take care of yourself

Compte rendu narratif (pour archive perso) :

C’est avec plein d’ardeur que sire Devert l’aîné nous conduisit vers le village de Wavic. Son suzerain souhaitait, semble-t-il, que nous y rencontrions le prêtre. Sire Siniy dit « le bleu », et que nous surnommons « les bleus » tellement il est impulsif et prend des coups accompagnait notre maître. Leur ami Lepellerin Dwarf, aventurier sans peur mais vénal était du voyage, ainsi que Marcel l’Arbalète et Jeannot d’Arme, soldats au service de la maison Devert.

Les terres désolées que nous devions traverser ne semblaient pas dangereuses au premier abord .. Hélas, c’était un piège je pense. Une embsucade d’Orcs, et même quelques Trolls verts ! Les premiers combats furent, je le pense maintenant, décisifs. Nos courageux chevaliers voulant absolument en découdre, laissèrent le temps aux ennemis de se regrouper en grand nombre.

La pluie se mit également de la partie, faisant jurer entre ses dents Marcel, qui tirait avec moins de précision.  Une étrange impression se fit également sentir, nos pils se dressèrent… comme avant un orage.

Le cheval de sire Devert fut mordu par une vipère et succomba quelques moments plus tard, laissant le chevalier combattre à pied. Ce qui visiblement  n’était pas son fort. Il perdit d’abord son bouclier, puis fut jeté au sol une première fois. Tandis que sire Siniy chevauchait au secours de Lepellerin, qui était poursuivi par une horde d’orcs.

Jeannot vit alors retomber sire Devert, tandis que Marcel couvert de sang criait « Fuyez pauvres fous ! ». Sire Siniy tombait également sous le nombre.

Jeannot prit ses jambes à son coup, et poussé par la peut parvint à courir au delà de ces terres désolées pour arriver au village.

(Là il pu se reposer et raconter l’horreur traversée. Les villageois de Wavic lui confirmèrent que le village était assiégé par des orcs et d’autres monstres. Jeannot fit une reconnaissance le lendemain et en fut convaincu. [jet reco réussi]  qui sera utilisé dans la partie suivante ci dessous. )

 Chercher du secours : (2e partie de S&S ) Jeannot a convaincu certains habitants du village de retraverser ces terres désolées pour aller raconter ce qui se passe au père de feu sire Devert.

( Huguenin, Frémine, Jeannot d'Arme, le père Adnet et le demi elfe Faraquinor )

( Huguenin, Frémine, Jeannot d’Arme, le père Adnet et le demi elfe Faraquinor )

 Huguenin réussira à sauver Frémine assommée par les orcs qu’ell hait, le demi elfe Faraquinor tombera, dévoré par des orcs. Jeannot arrivera alors au château, obtiendra-t-il des renforts pour retourner aider le village ?

 Les rochers glissants (3e partie de cette mini solo campagne) Après avoir les terres du baron de Devert, Jeannot d’Arme et le père Aldnet ont pu expliquer la situation. Aidés maintenant par le mystérieux érudit Gebus, et sont  toujours accompagné de Fermine et Huguenin qui ne cachent plus leur amour. Nos 5 lurons approchent d’un village que les orcs s’apprêtent à attaquer. Les combats seront rudes, les orcs étant secondés par une multitude petits gobelins. Nos héros, dont deux très blessés, s’en sauveront sans avoir pu aider ce village. Jeannot est démoralisé.

Laisser un commentaire