BBB par e-mail, 2e partie : Noisseville 1870 (article 3/3)

voir article 1<< et article 2<<See post 1<< and post 2<<.

3e partie du compte rendu de notre bataille de figurines par correspondance avec les règles Bloody Big Battles.  3rd part of the AAR of our PBEM game during the lockdown.

1er septembre 1870 au matin, près de Noisseville

Le tour de jeu nocturne a permis quelques réorganisations, mais surtout de ravitailler. Les forces françaises de Sébastien commencent une attaque en force vers le nord.

( French army, played bu Sébastien , attacked to the north. )

( French army, played bu Sébastien , attacked to the north. )

Vue depuis le camp des prussiens de Ludo :  (un caisson de munitions vient d’exploser !)

( Seen from the prussian side, played by Ludo. )

( Seen from the prussian side, played by Ludo. )

Tandis qu’à l’est, Sainte-Barbe est toujours aux mains des prussiens :

(While Sainte-Barbe, on the east, was still  hold by the prussian )

(While Sainte-Barbe, on the east, was still hold by the prussian )

L’attaque française est intense

( The fierce frenc attack )

( The fierce frenc attack )

Soutenue par de l’artillerie, mais on distingue les prussiens qui s’accrochent :

( Supported by artillery the french attacked. But we can see the prusian holding firmly )

( Supported by artillery the french attacked. But we can see the prusian holding firmly )

1870_Noisseville_BBB_Tour09_PRU_b

Une brigade prussienne est particulièrement efficace, elle contrecharge des français stoppés dans l’eau, puis se reformera et continuera.  (ça ne décide pas de la bataille générale, mais c’est le genre d’actions qui est ensuite rapportée et peint :) )

( A prussian brigade counter charged, and later reformed to keep fighting again and again. Ir was not a turning key for the whole battle, but it will be paint and tell in the press :) )

( A prussian brigade counter charged, and later reformed to keep fighting again and again. Ir was not a turning key for the whole battle, but it will be paint and tell in the press :) )

Une autre des actions de cette 50e brigade prussienne :

( Another attack of the 50th brigade )

( Another attack of the 50th brigade )

Pendant ce temps au sud, les voltigeurs de la garde se replient de fort belle manière, laissant les prussiens surpris :

( In the south, the Voltigeurs de la Garde went back in a lovely way. The prussian forces were surprised )

( In the south, the Voltigeurs de la Garde went back in a lovely way. The prussian forces were surprised )

Tour 10 (sur 11), l’attaque est à son paroxysme !

( Turn 10. The attack was at its peak )

( Turn 10. The attack was at its peak )

Inlassablement, les prussiens repoussent les français, se reforment, et recommencent contre la vague suivante :

( Tirelessly the prussian repulsed a french wave, reformed, and repulsed the next one )

( Tirelessly the prussian repulsed a french wave, reformed, and repulsed the next one )

Le dernier tour voit des combats intenses

Les artilleries des deux camps y jouent un rôle important. Mais les combats se font aussi au fusil.

( Heavy fights during the last turn. Artilleries from both sides were important )

( Heavy fights during the last turn. Artilleries from both sides were important. But they also fought with their rifles. )

Vue depuis le camp prussien :

(Seen from the prussian side)

(Seen from the prussian side)

Bien qu’au sud les prussiens maintiennent un semblant de contact, tout le poids de la bataille est sur la rivière de Failly

( The prussian advanced in the south, but the main fights were along the river of Failly )

( The prussian advanced in the south, but the main fights were along the river of Failly )

La partie se termine …. Qui a gagné ?

Je n’avais donc pas donné exactement les conditions de victoire aux 2 joueurs (cf. partie 1 de cet article ) Nous avons alors débattu pour savoir qui avait gagné.

( The final situation )

( The final situation )

même image en grand format, cliquer pour agrandir :

( the final situation, clic to see large size )

( the final situation, clic to see large size )

À première vue la victoire  paraît prussienne. C’est ce qu’à très vite reconnu Sébastien. Toutefois les forces prussiennes sont à bout. Quelques tours de plus et .. qui sait ? Mais c’était 11 tours, pas un de plus. Le Maréchal rentre donc à Metz, pour y rencontrer son destin ( ne me demandez pas ce que je pense du personnage !  >:(  )  ;)

At first sight, it’s a prussian victory. Seb’ said it as soon as the game ended. But the prussian forces were very tired.  What could have happenned with a few more turns ?..  But it was 11, no more. The Maréchal went back to Metz, to meet his fate. ( Don’t ask me what I really think about Bazaine !  >:(  ) ;)

 

L’avis de Sébastien :

Je pense qu’il n’y a pas photo, c’est une victoire prussienne, je n’ai pas réussi à passer, avec deux tours de plus, peut-être …j’ai trouvé ce scénario très difficile car il y avait beaucoup de troupes à gérer, très peu de cavalerie pour la reconnaissance et un brouillard de la guerre encore plus important que lors de la première partie, j’ai laissé beaucoup plus d’initiative tactique à Ronan car j’avais du mal à  évaluer la situation, ne connaissant pas les règles utilisées. Contrairement à la première partie, je me suis contenté de donner des ordres par corps et non par unités (1). J’avais aussi moins de temps disponible. Bravo à Ludo qui a utilisé de manière optimale ses forces inférieures en nombre (mais pas en qualité).

Sébastien said he lost, the prussian used their forces  optimally, as they were less in quantity (but not in quality). Bravo to Ludo !. The scenario was difficult with a laerger fog of war than in the previous game, and they dud not have much cavalry. He let me much more initiative to play the units and focused on the corps (1)

(1) C’était aussi mon but Séb ! ;)  - That was also my goal Séb ; )

L’avis de Ludo :

Au début, je n’avait pas de plan. j’ai été surpris par la « masse » d’unités françaises déjà présente au milieu du champ de bataille. J’imagine que c’est la variante ou Bazaine a fait preuve de plus d’initiative qu’historiquement.

Durant les 2 premiers tours, je n’osait pas réellement bouger au nord ou au sud, par peur d’être totalement dégarni face à des attaques venant des forts. Du coup, j’ai essayé de gérer mon centre uniquement avec ma 1ere division, avec pour conséquence la perte d’une de mes brigades sans contrepartie. (en fait, elle à résisté tellement de temps qu’elle à peut-être quand même gêné les mouvements de Sébastien vers Servigny).

A partir du 3e tour, j’ ai (enfin) compris que j’allait me faire marcher dessus, et que le secteur de Noisseville était intenable. J’ai aussi vu arriver mes premiers renforts. De plus, j’ai supposé avoir compris l’intention finale du français de pousser vers le nord, ce qui s’est avéré exact par la suite.

Du coup, j’ai pu établir un plan dont voici les grandes lignes :

- Évacuer ce que je pouvait de la 1ere division (surtout l’artillerie), pour pouvoir plus tard harceler le flanc droit du français (dans l’idée qu’il s’orienterait vers le nord).

-Étendre progressivement mes unités au nord (secteur Rupigny) vers l’est pour barrer le passage (ou pour harceler le flanc gauche français si jamais il continuait vers l’est). Ce décalage vers l’est se faisant au fur et à mesure de l’arrivée de mes renforts par le nord, et heureusement ils sont arrivés tôt.

-Faire avancer au plus vite mes unités au sud  (2e division + renforts) vers le nord pour attaquer le dos du français. (Cette partie du plan à été bien contrariée par la volte-face de la 2e division française, puis par ces p… de voltigeurs de la garde qui m’ont bien fixé).

-utiliser mes renforts dont j’avais décalé l’entrée du sud à l’est pour pouvoir renforcer la 1ere division qui se repliait, ou assister ma  2e division dans son avance vers le nord (en fait, j’ai fait un peu les deux).

 Le fait que mes renforts soient arrivés plus vite que prévu m’a été d’une grande aide, en me permettant de réagir plus tôt avec mes unités déjà présentes en début de partie.

Pour mes premiers renforts que j’ai envoyé vers la vallée de Montoy-Coincy, j’ai passé plus d’une heure à comprendre que je devait me fier uniquement aux photos et pas à la carte pour comprendre le terrain.

J’ai parfois dû passer une série de photos de nombreuses fois en revue pour comprendre quels villages des photos correspondaient à quels villages de la carte. Une vraie course d’orientation, heureusement que quelques villages étaient nommés sur les photos.

En bref, j’ai été gêné au début puis je me suis adapté… Mais je lance quand même un mandat d’arrêt à l’encontre du cartographe.

 Pour les petits détails de jeu, j’avoue ne pas avoir trop géré le déplacement individuel des généraux ; pas plus que j’ai tenu compte des différents types de pente. Il aurait fallu que j’y consacre trop de temps.

 Pour la 50e brigade, quand je parlait de fondre des médailles, je pensait aux hommes plus qu’à von Manstein.

Pour finir, avec un tour de jeu par jour (en plus de mes 42 heures hebdomadaires de boulot), j’était vraiment au taquet. Un rythme un peu plus lent me conviendrait mieux.

Ludo said he had no plan and was surprised by the large number of french, and asks me if it was a variant (No Ludo, this was the french army ). He understood Seb’s plan on the 3r turn and started to pull of some units, has he couldn’t hold Noisseville. He tried to hurry his reinforcements from the south, but did not really study the map. Specially the slopes.  He wants the cartographer to be put in jail ! :)  He also did not plan fir the sub units – as I said, it was my goal – and gave orders for the main commands.  he wants medals for the men of the 50th brigade.  He also found the game too intense, as he works 42 hours a week, and would like a slower turn rate.

L’avis de Ronan (le mien) :

  •  J’ai adoré organiser ces parties, mais c’est un gros boulot quand même.. (pas à cause des règles Bloody Big Battlles, mais juste le traitement des photos pour que ça raconte ce qu’il faut .. Et même comme ça, les joueurs ont eu des difficultés à se repérer. (2) Peut être devrai je me limiter à x photos par camp. Quelque soit la situation .. ? (au total, j’ai conservé et utilisé 249 photos envoyées aux joueurs )
  • Oui Ludo a raison, un rythme moins soutenu serait plus facile. mais ça monopolise quand même toute ma salle de jeu pendant ce temps là ( vive le confinement pour une fois ; ) )
  • Non Ludo, le seul ajout c’est la présence de Frossard. Oui Bazaine avait du monde  (  « Mac-Mahon absout Bazaine. Sedan lave Metz. L’idiot protège le traître 5.  » Victor Hugo). Et tu as bien deviné les intentions de Sébastien. C’est d’ailleurs assez rigolo de voir vos différences, tant dans les choix que dans la manière de rédiger vos ordres. Je ne parle pas ici du roleplay, mais de vos intentions.
  • Le fait de jouer en réel brouillard de guerre rend les scénarios plus difficiles.  Peut être devrai je donner quelques unités de cavalerie légère si on rejoue comme ça
  • Les renforts sont arrivés trrès rapidement, vous avez eu pas mal de chance !
  • J’avais pourtant prévenu que la carte n’était pas le terrain ! ;) – C’est un terrain très difficile à reproduire sur la table de jeu. Ou c’est que les cartographes sont mauvais .. :-P
  • Manu ayant vu la partie 1) avait été assez impressioné par la quantité de troupes, la décence m’interdit de répéter le mot qu’il a lâché ;)  2) Voyant toute la table percevait sans difficulté les points faibles. Comme quoi cette manière de jouer change beaucoup !  Ainsi il était flagrant que les plateaux et le centre étaient quasiment vides. Mais va t’en deviner ça quand tu es joueur et que je t’envoies des photos « à hauteur de figurine 2mm » :)
  • J’attendais effectivement de votre part que vous jouiez les commandants en chef, me laissant m’amuser à la gestion des sous unités etc.
  • Sinon je suis d’accord, après avoir cru que la victoire française serait facile, elle est en fait prussienne. Bravo Ludo !
  • I really liked making these games for you, but it was a hard work. ( Not Because of the rules Bloody Big Battles, nut because of the pictures I had to work, to tell the story. Even doing this, the players had  difficulties. (2)  May be I should give them a fixed number of picture each turn, whatever the situation .. ? (I kept and used 249 photos, sent to the players !)
  • Yes we may play slower than 1 tunr by day. But the figs take all the space in my room game.. ( For once, I should thank the lockout ;) )
  • It was fun to see how each player played differently. Not even for the roleplay in the orders, but even in the intention.
  • These games are harder as we play with a « real » fog of war.  May be I should give some light cavalry units if we play again ?
  • The reinforcements came very soon, you were lucky.
  • I told you the map was not the terrain ! It is very difficult to have this map on a game table. Or may be the cartographers were that bad ?!
  • Manu saw the game root, I can’t told you what word he said but he was impressed ! He also saw the main flaws. The middle and the heights were almsot empty. But the players could not see that, as I sent pictures from « 2mm figs height » :)
  • I was waiting for you to send me orders for the commands, and to let me play the units themselves, so it is OK.
  • I agree with you, at first I thought the victory will be easy for the french, but the prussian won. Bravo Ludo !

(2) Peut être encore davantage Ludo, vu que Seb-Bazaine était une figurine active, je faisais souvent des photos de « Autour de Bazaine » – May be worst for Ludo. As Sébastien-Bazaine was an active figurine, I often shoot a photo « around Bazaine ».

Points à éventuellement corriger pour ce scénario

Chris sera déçu, car nous ne pourrons pas vraiment amender son scénario, vu que cette façon de jouer est atypique. Toutefois le problème est que dans sa version actuelle les renforts rentrent bien trop rapidement (si on utilise l’option d’entrée aléatoire, qui permet d’avoir du suspense) Les conditions de victoire – que nous n’avons pas utilisé ici – peuvent être intéressantes, mais à voir.  Peut être devrai je me faire une partie solo ..?  Le scénario est en tout cas intéressant !  Encore une chouette partie de ce wargame avec figurines qu’est Bloody Big Battles, et je trouve le 2mm vraiment adapté !

Chris will be disapointed, as we can’t really give advice for his scenario. The way we played was too different. But the reinforcements came too quickly (We used the random option, to keep suspense).  The victory points – we did not use them – may be interesting, but I should test with a solo game ..? The scenario is interesting ! Again a great game of Bloody Big Battles, and I like the 2mm for these rules !

Merci de m’avoir lu, n’hésitez pas à commenter. Et prenez soin de vous ! – Thank you for reading, feel free to add comments, and take care of yourselves !

 

 

2 commentaires

  1. Sébastien:

    Je valide ton analyse Ronan, et avec le recul, je pense que ce qui a le plus nuit à mon plan, c’est la mauvaise interprétation du terrain, j’aurais dû bien mieux optimiser mes attaques au Nord, qui se sont révélées trop brouillonnes, je pensais que la masse suffirait mais la rivière et les pentes, en plus des Prussiens et de leurs défenses ont eu raison de l’assaut. Le rythme a également été trop soutenu, je suis d’accord avec Ludo. Merci en tout cas pour ton gros boulot, les comptes rendus sont très intéressants.

  2. ronan:

    Avec plaisir !
    Ça semble plus difficile à jouer avec cette méthode ( mais c’est une expérience qui offre des sensations différentes, non ?), donc avoir plus de temps serait mieux.

Laisser un commentaire