[jdr] Braquage à l’opéra

Braquage en plein jour, cover Ça faisait un petit moment que je voulais faire tester un jeu “Propulsed by The Apocalypse” à mes joueurs, et  La Caravelle et 500 Nuances de Geek avaient un jeu simple de braquage… On a donc trouvé une soirée pour faire un “Braquage en plein jour” ( mais de nuit ;) )

We played a rpg called “Braquage en plein jour” ( hold-up in daylight ), powered by the apocalypse. The players had to steal a briefcase during a night à the Opera in Wien.  It was a good game.)

( cf.>> https://www.500nuancesdegeek.fr/braquage-en-plein-jour/   Jeu proposé gratuitement, super merci à La Caravelle et à 500NDG :) )

La partie s’est très bien déroulée, les joueurs.euses se sont tous bien marrés. Quelques questions subsistent sur des réglages dans les règles, cf. questions en fin d’article, mais sans que ça ne nuise vraiment au jeu, pour des vieux briscards comme nous.

Braquage en plein jour.. de nuit !

C’est à l’opéra de Vienne, lors de la soirée spéciale Verdi que les personnages ont décidé d’intervenir.

 

Les jeux PBTA ( “Propulsed by the Apocalypse” cf. https://en.wikipedia.org/wiki/Powered_by_the_Apocalypse ) sont des jeux de rôle qui reprennent le moteur du jeu Apocalypse World de D. Vincent Baker et  Meguey Baker . Ils ont quelques concepts novateurs.

Il s’agit ici dans Braquage en plein jour, d’un jeu sans préparation pour le MJ : elle se fait collaborativement et rapidement en début de partie. Et oui, il y a un MJ, qui a l’autorité. Mes joueurs ont déjà bien pris l’habitude de remettre en cause cette autorité, de bonne manière, c’est à dire en faisant des contre propositions et améliorations.. quelque soit le jeu !

En début de partie, les joueurs et joueuses créent collaborativement un cadre de jeu, ici nos joueurs ont décidé d’intervenir à l’Opéra, pour récupérer un porte document très important. Les joueurs adorent la série La Casa de Papel, mais justement, ils n’avaient pas envie d’en faire une pâle copie.  Parmi les autres influences revendiquées par ce jeu, on trouve Un après midi de chien, que je ne saurai que trop vous conseiller !

Les personnages

Quatre pré tirés sont fournis, et correspondent à quatre archétypes plutôt bien faits. Les joueurs décrivent leur personnages, et on a Miss Green, “le cerveau”; Mme Black, “le sourire”; Mr White, “le professionnel” et Mr Pink, “le muscle”.  Les choix des joueurs (les noms etc. ) influence directement l’ambiance de la partie.

Nombre de petits textes ont cette fonction, et je félicite les auteurs. Par exemple, comme équipement, il est possible à un personnage de choisir non pas “un couteau”, mais la petite phrase “des couteaux, plein”  Ce qui oriente beaucoup le type de perso qui sera joué. :)

La mission

Opera

Je ne vais pas détailler ici la mission/la partie, Sachez que dès le début les personnages ont remarqué plusieurs choses qui clochaient ( présence d’individus, caméras doublées etc. )

Le jeu propose au MJ une liste d’éléments qu’il va pouvoir utiliser pour mettre des bâtons dans les roues des joueurs. C’est guide permettent d’aider à cette improvisation. En début de partie ce n’est pas totalement évident, mais très vite cela coule de source dans le flux des évènements et propositions des joueurs.

Il y a également les célèbres horloges PBTA, qui avancent et débloquent des séquences de jeu.

Nos 4 personnages vont réussir à entrer dans le bâtiment, sous les regards des caméras des TV déjà présentes (ben oui, c’est une soirée spéciale à l’opéra !), voire par les égouts.

On aura quelques scènes hilarantes dans les toilettes ou autour de la salle de sécurité. Tandis qu’une joueuse désespérera de jamais réussir un jet de dés.. 2d6_double1

L’ambiance aura été proche de Reservoir Dogs comme on pouvait s’y attendre vu les choix initiaux ! ( notamment un perso avec une balle dans le buffet, des soupçons de trahison, un plan -qui-ne-se-déroule-pas-sans-accrocs etc. )

Final

Le final aura lieu sur le toit (oui ça fait cliché, mais le déroulement a conduit naturellement à ce lieu !) Seuls 2 personnages s’en sortent, et encore, l’un d’eux sera arrêté en possession d’objets volés !  Le jeu aura duré 3H30, tout compris (explications, création collaborative, mini debrief.) Impeccable pour le one-shot que nous voulions faire.

Quelques questions

Toutefois quelques réglages me semblent nécessaires. Sans doute parce que Braquage en plein jour est une version “light” d’un jeu PBTA ? ( les feuilles de persos me semblent avoir moins de moves et en tout cas moins de relations entre les persos. Cela ne nuit pas ici à l’ambiance même du jeu, mais est ce que ça ne change pas un peu la mécanique ?)

  • Certaines actions accessibles aux joueurs requièrent un “12”, ce qui, même en essayant de grappiller quelques bonus, paraît trop difficile à atteindre. ( Envisager une jauge à remplir pour déclencher cet effet ?  – mais ce n’est alors  plus la même mécanique de jeu ..)
  • Les horloges progressent – selon nous – trop lentement. Au bout d’un moment, notamment dans la 1ere partie, les personnages se trouvent à tourner en rond.. Libre à eux de sortir les pétoires et de rentrer dans le tas me direz vous. Oui, mais , vous répondrai je !  ( il suffit au MJ de tricher un peu et de forcer l’avancement, ce que pour ma part j’ai fait en déclenchant certaines complications. Mais sans doute aussi est ce du à la simplification opérée.)

Une bonne partie

C’était une super partie (avec des supers joueurs sympas ça ne peut pas être autrement), et elle a permis “d’initier” au principe des jeux PBTA sans utiliser certains jeux plus “lourds” ( je pense à Night Witches, que j’adorerai jouer.. Peut être que ça va être possible désormais ! :) )

Merci de m’avoir lu, et merci à vous mes joueurs !

2 commentaires

  1. Tatiana:

    Mais que ferais-tu sans tes formidables joueurs/joueuse ! :D

  2. ronan:

    Je suis bien d’accord ! ;)

Laisser un commentaire